Quelques informations importantes sur le « Dialer », un autre logiciel malveillant.

Appelé en anglais « Dialer», il est l’un des types de logiciels malveillants qui devient de plus en plus problématique actuellement. En effet, les Dialers sont des petits programmes qui connectent à des numéros téléphoniques pour accéder à certains services.

A l’origine, ces types d’applications ont été distribués par les fournisseurs de services internet afin d’aider les clients de se connecter à leurs serveurs. Et un peu plus tard, d’autres services accessibles à partir des ordinateurs ont également été développés.

Ces services, qui ont été principalement liés à la pornographie et ne sont que disponibles que par le baie des numéros de téléphones et par conséquent, les Dialers ont été développés pour permettre aux utilisateurs de les accéder facilement. Cependant, Il ne fallut pas longtemps avant que les utilisateurs malveillants rendent compte que, s’ils sont utilisés d’une certaine manière, les numéros obtenus pour accéder à ces genres de services pourraient être un moyen extrêmement rentable pour réaliser d’autres piratages. Ceci est quand les Dialers ont commencé à les insérer dans les pages web à travers l’internet, ces pages ont été conçues pour télécharger, installer et exécuter les services qui relaient automatiquement l’ordinateur affecté jusqu’aux numéros de téléphones à haut débit sans que l’utilisateur réalise.

virus dialer

Les dialer peuvent être une véritable source de problème et de virus

Autour de la même époque, les virus qui se sont apparus ont été conçus pour faire la même chose, mais l’avantage est que les résultats de processus pourraient se répandre plus rapidement. Un autre encore plus dangereux concerne la conséquence de ce processus étant donné que le Dialer peut parfaitement déconnecter à distance la connexion réseau de l’utilisateur. Dans ce cas, les résultats restent les mêmes, l’utilisateur reçoit une facture téléphonique exorbitante. Les factures de téléphone gérées par les Dialers ont été tellement importantes qu’à plusieurs reprises, ils ont été rapportés par les médias. Et la plus folle, c’est que la majorité de la taxe va directement dans la poche de l’auteur du programme qui a installé le transmetteur sur l’ordinateur affecté.

Article présenté par www.altospam.com, un filtre anti-spam et anti-virus externalisé capable d’allier efficacité d’analyse, performance et simplicité d’administration